Le retour des mobilisations

Depuis l’échec du sommet de Copenhague en 2009, la lutte contre le dérèglement climatique a connu un trou d’air. La rencontre Alternatiba, à Bayonne, inaugure une reprise des actions citoyennes.

Patrick Piro  • 3 octobre 2013 abonné·es

Où sont passés les agendas internationaux inscrivant solennellement la lutte contre le réchauffement planétaire en tête des priorités gouvernementales ? Que sont devenus les collectifs planétaires sonnant le tocsin contre les émissions de CO2 ? Et les voix des climatologues esquissant à longueur d’entretiens des basculements dans l’inconnu « si nous ne faisons rien » ? Depuis l’échec du sommet de l’ONU de 2009 à Copenhague, la bataille climatique semble s’être évanouie dans les limbes, comme passée

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes