Très chers EPR anglais

Londres va commander deux réacteurs nucléaires EPR à un consortium mené par EDF pour 109 euros le mégawattheure.

Politis  • 24 octobre 2013
Partager :

Hésitant après Fukushima, Londres va commander deux réacteurs nucléaires EPR à un consortium mené par EDF. L’électricité produite à Hinkley Point C, au sud-ouest de l’Angleterre, sera achetée 109 euros le mégawattheure (MWh). Un doublement au vu de l’estimation sur l’EPR français de Flamanville, il y a un an à peine, justifié par un investissement de 19 milliards d’euros ! Mais jugé correct par Londres, car le tarif est gelé pendant trente-cinq ans, alors que l’électricité est condamnée à se renchérir. Pourtant, l’éolien est déjà bien plus compétitif et le photovoltaïque suit le même chemin. Pour EDF, c’est un retour sur investissement de 10 % à risque minimum : « Le projet bénéficiera d’une protection contre d’éventuels changements législatifs et réglementaires. » Par exemple, une décision future de sortie du nucléaire par Londres…

Écologie
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don