Un tragique remords (À flux détendu)

Le Chemin des morts , de François Sureau, un texte d’une force incroyable.

Christophe Kantcheff  • 17 octobre 2013 abonné·es

Les a priori sont faits pour être déboulonnés. Je n’avais jamais lu François Sureau, pensant qu’il s’agissait là d’une littérature trop bien plissée. L’un de ses romans a

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes