Christian Troadec : l’écume des rouges

En première ligne contre l’écotaxe, chef de file des bonnets rouges, Christian Troadec, maire de Carhaix, a su fédérer la fronde bretonne.

Accent à couper au couteau, tutoiement facile et bonhomie en étendard – au même titre que son écharpe de maire aux couleurs du drapeau breton lors des manifestations –, Christian Troadec, 47 ans, est devenu en quelques semaines le Breton qu’on s’arrache à l’heure du journal télévisé. « Je ne peux pas répondre à toutes les interviews », explique d’entrée de jeu celui qui s’est retrouvé propulsé aux premières lignes du combat contre l’écotaxe. Le verbe haut et la formule choc, le maire de Carhaix, avec ses 8…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents