Contraception : Mort du « père la pilule »

Lucien Neuwirth est décédé le 26 novembre, à l’âge de 89 ans.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Lucien Neuwirth, gaulliste à l’origine de la loi légalisant la pilule en 1967, est décédé le 26 novembre, à l’âge de 89 ans. Résistant, puis élu député de la Loire en 1958, il s’est attaqué à la loi de 1920 condamnant toute « propagande » et toute utilisation des moyens de contraception, et a donné son nom à une autre, légalisant l’usage de la pilule en France. Ce qui ne s’est pas fait sans mal à une époque où l’Église pouvait convaincre les parlementaires les plus réactionnaires du danger d’une pratique si « dépravée ». Il a également été rapporteur à l’Assemblée du projet de loi sur l’interruption volontaire de grossesse, porté quelques années plus tard par Simone Veil.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.