L’heure du choix

Tous ont en commun de défier la loi et l’État, et de balayer les règles démocratiques de la contestation politique et sociale.

«Le fond de l’air est rouge », disait le cinéaste Chris Marker en 1977 dans une œuvre emblématique d’un temps encore imprégné d’illusions lyriques. Mais de quelle couleur est donc le « fond de l’air » aujourd’hui ? Bleu Marine ? Sombre ? Blafard ? Cet air-là, en tout cas, glace les os. La manifestation qui, lundi à Paris, est venue troubler les cérémonies commémoratives du 11-Novembre, au lendemain d’une extension des émeutes bretonnes, est révélatrice d’un climat détestable. Il y avait là, principalement,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents