«Rencontres d’après minuit» : oser le lyrisme

Le premier film de Yann Gonzalez, les Rencontres d’après minuit , est un conte romantique ardent.

L’année 2013 persiste en ce qui concerne les propositions singulières et réjouissantes de jeunes cinéastes français. Après la Fille du 14 juillet ou la Bataille de Solferino, pour ne citer que ceux-là, voici, dans un genre extrêmement différent, les Rencontres d’après minuit, de Yann Gonzalez. Repéré pour ses courts métrages déjà très stylisés, Yann Gonzalez est celui qui, pour son premier long, ose le geste le plus étonnant : un conte érotico-romantique. C’est manifeste dès la première séquence, où une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents