Retraite : «non à l’allongement de la durée de précarité»

Il suffirait que les députés qui se sont abstenus en première lecture votent contre cette loi pour qu’elle soit rejetée. Tribune.

Le gouvernement avait prévu un calendrier express pour l’adoption de la réforme des retraites. Avec le rejet du texte au Sénat, il vient de rencontrer un premier revers. L’adoption de la réforme à l’Assemblée, en seconde lecture, les 19 et 20 novembre, pourrait quant à elle se révéler plus compliquée que prévue : il suffirait que les députés qui se sont abstenus en première lecture votent contre cette loi pour qu’elle soit rejetée. Il s’agit là d’une opportunité, pour toutes celles et ceux qui se sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents