Rythmes scolaires

La réforme des rythmes scolaires déclenche un mouvement national ce jeudi.

Politis  • 14 novembre 2013
Partager :

Après une grève parisienne le 12 novembre, la réforme des rythmes scolaires déclenche un mouvement national ce jeudi, associant enseignants et personnels municipaux. « 93,5 % des villes sont sans difficultés », a tenté le ministre Vincent Peillon, le 8 novembre. Les 6,5 % restants doivent être très en difficulté à en croire les prévisions : plus de 65 % de grévistes attendus, d’après le Snuipp. Mais le mouvement n’est pas unitaire : seules des fédérations départementales appellent à la grève. Parmi les agents municipaux, les revendications portent surtout sur les indemnités et la formation. La FCPE, elle, martèle son attachement à la semaine de 4,5 jours. Certains réclament une table ronde. D’autres le retrait de la réforme. D’aucuns à gauche redoutent d’être confondus avec ceux qui, à droite, sont en guerre contre la réforme : la pétition Pécresse-Fourgous a recueilli plus de 10 000 signatures.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don