« Touche pas à ma pute » : Le « Causeur » porte à droite

Si le manifeste des « 343 salauds » crée un scandale, il dit surtout l’idéologie néoréactionnaire prônée par le mensuel.

Gisèle Halimi a dû s’étouffer en lisant la liste des signataires : Nicolas Bedos, son filleul, alors qu’elle est l’une des initiatrices du manifeste « J’ai avorté », publié en 1971 dans le Nouvel Observateur, clamant le droit à l’avortement – avant d’être rebaptisé ironiquement « le manifeste des 343 salopes » par Charlie Hebdo. Nicolas Bedos signe donc ce manifeste des « 343 salauds » dans le mensuel Causeur paraissant ce jeudi 7 novembre. À la une : « Touche pas à ma pute ». Fallait-il attendre autre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents