« 2 automnes 3 hivers », de Sébastien Betbeder : « Un film fabriqué hors système »

L’audace formelle, l’humour et la résistance à l’air du temps caractérisent 2 automnes 3 hivers, de Sébastien Betbeder.

Christophe Kantcheff  • 18 décembre 2013 abonné·es

Comme la plupart des cinéastes quelques semaines avant la sortie d’un film, Sébastien Betbeder s’est rendu à des avant-premières dans toute la France pour présenter son troisième long métrage, 2 automnes 3 hivers. Il revenait, ce matin-là, d’une présentation la veille au cinéma Le Star Saint-Exupéry à Strasbourg ; c’est donc à côté de la gare de l’Est que cet entretien a eu lieu.

Comment s’est passée la rencontre à Strasbourg ?

Sébastien Betbeder : Très bien, le débat a été long. Ce qui est particulier avec ce film, c’est que les spectateurs parlent du film en parlant d’eux. C’est assez touchant de voir comment ils se livrent. J’apprends beaucoup de la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 6 minutes