Banlieue rouge : stratégie de l’absorption

Pour réussir son OPA sur la banlieue rouge, le PS en écarte les classes populaires, explique l’historien Roger Martelli.

Michel Soudais  • 5 décembre 2013 abonné·es

Absorber la petite couronne dans la métropole parisienne : tel est le projet socialiste. Décryptage d’une stratégie de longue haleine.

Que représente la Seine-Saint-Denis pour le Parti communiste ?

Roger Martelli : Ce département a été constitué au milieu des années 1960 par un découpage qui en faisait une sorte de bantoustan communiste. On y avait regroupé les électeurs du PCF et, au début, celui-ci y gérait 80 % de la population. En 1978, tous les députés du département étaient PCF. La

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
L'OPA du PS sur la banlieue rouge
Temps de lecture : 3 minutes