Serge Michailof : « Le souvenir du Rwanda resurgit »

Selon Serge Michailof, la France ne peut pas s’affranchir de son histoire en Afrique.

Alors que la France semble conserver son rôle de gendarme de l’Afrique, Serge Michailof revient sur sa difficulté à se désengager militairement du continent. Le Mali, et maintenant la Centrafrique : il semble difficile pour François Hollande de rompre avec l’interventionnisme français en Afrique. Mais est-ce possible ? Serge Michailof : La question se pose, en effet : on peut toujours dire qu’on se lave les mains de l’Afrique, elle vient sans cesse se rappeler à nos souvenirs. Par exemple, en France, il y…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.