Des Dalton contre Dassault

Le collectif Sauvons les riches s’est rassemblé ce matin devant le Palais du Luxembourg. Il protestait contre le vote du bureau du Sénat qui a refusé de lever l’immunité parlementaire de Serge Dassault.

Florence Tricoire  • 10 janvier 2014
Partager :
Des Dalton contre Dassault
© Photos: Florence Tricoire / Politis

«  Arrête ton char Dassault  », «  Honte  », «  Liberté, égalité, opacité  ». Un petit groupe déguisé en frères Dalton et équipé de pancartes s’est installé sur le trottoir de la rue de Vaugirard, face à l’entrée du Sénat, usant comme à son habitude d’un ironie mordante. Le collectif Sauvons les riches est venu faire une haie d’honneur aux sénateurs qui ont «  courageusement voté contre la levée d’immunité de Serge Dassault  », explique Julien Bayou, membre du collectif et conseiller régional EELV en Ile-de-France. Pourquoi avoir imité les habits des célèbres malfrats de Lucky Luke? «  Parce que le Sénat est devenu un point de chute plus accueillant que la tôle », s’exclame le militant.

Soupçonné d’achat de votes, de corruption, de blanchiment et d’abus de biens sociaux, l’ancien maire de Corbeil-Essonnes avait écrit aux membres du bureau du Sénat en se présentant comme «  l’ancien doyen du Sénat, grand officier de la Légion d’honneur » et en leur assurant que les mesures de «  coercition  » n’étaient pas obligatoire puisqu’il se mettrait à l’entière disposition de la justice. Il a manifestement été entendu, même à gauche, puisque deux sénateurs de la majorité dont on ne connaît pas encore l’identité ont probablement, pour l’un, voté contre la levée de l’immunité, et, pour l’autre, opté pour l’abstention.

Lire > Immunité de Dassault : deux sénateurs de gauche mentent

Répondre au « bras d’honneur des sénateurs »

«  Nous sommes venus manifester contre l’opacité de ce vote qui nous a outrés , explique Gaëtan Mortier, de Sauvons les Riches. Nous sommes venus faire une haie d’honneur pour répondre au bras d’honneur des sénateurs.  » Le collectif demande à ce qu’un nouveau vote soit effectué, mais à main levée. «  Pour la seconde fois, le Sénat protège Dassault [en juillet 2013, il avait déjà refusé la levée de l’immunité parlementaire de l’avionneur, NDLR], constate Fatima Benomar, sympathisante du collectif. À la base, l’immunité parlementaire servait à protéger les sénateurs de la corruption, mais c’est l’inverse qui se passe.  » Pour la jeune femme, l’événement a mis en évidence une solidarité de « l’oligarchie », qui «  prend la démocratie et les citoyens en otage  ».

Illustration - Des Dalton contre Dassault

Venue soutenir la manifestation, Eva Joly, députée européenne EELV, juge «  inacceptable  » le rejet de la demande de levée d’immunité du propriétaire du Figaro . «  Ce vote montre la faille très grande entre le peuple et ses représentants. Il encourage au mépris des politiques , déplore-t-elle. Je demande un nouveau vote ainsi que la modification du règlement intérieur du Sénat pour que les votes soient tous rendus publics.  »

Après une petite demi-heure d’agitation au son du générique de « Dallas, ton univers impitoyable », et faute d’avoir eu l’autorisation de manifester devant l’entrée du Palais du Luxembourg, le petit groupe se disperse calmement. Durant la journée, un petit groupe de citoyens devrait continuer le rassemblement, comme il l’a déjà fait hier.

Temps de lecture : 3 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don