Gaza, territoire maudit

Asphyxiés par le blocus israélien, les habitants de l’enclave palestinienne subissent aussi les conséquences du changement de régime en Égypte, dans l’indifférence générale.

L’unique centrale électrique de la bande de Gaza a recommencé à fonctionner dimanche, après la reprise des livraisons de fuel par Israël. Elle était arrêtée depuis le 27 décembre. Durant toute cette période, les habitants de l’enclave palestinienne ne disposaient d’électricité que six heures par jour. Auparavant, entre le 1er novembre et le 15 décembre, Israël avait déjà bloqué les livraisons de fuel, ce qui avait provoqué des coupures jusqu’à seize heures par jour, affectant les écoles, les hôpitaux et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents