Jean-Pierre Filiu : « Seule l’opposition peut chasser Al-Qaïda »

Spécialiste du monde arabe et arabisant, Jean-Pierre Filiu analyse la situation à la veille de la conférence Genève 2.

Pour Jean-Pierre Filiu, l’invitation faite par l’ONU à l’Iran pour la conférence de paix Genève 2 est un véritable coup de poignard dans le dos porté à l’opposition et fait fi d’une évolution essentielle du conflit : la « seconde révolution » engagée sur le terrain contre Al-Qaïda. Que s’est-il passé dans les dernières heures de la préparation de la conférence Genève 2, notamment autour de la présence de l’Iran ? Jean-Pierre Filiu : Ce qui se passe est l’effet pervers de l’internationalisation d’un conflit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.