Leçons tunisiennes

Si l’adoption de la Constitution tunisienne est d’une portée considérable pour le monde arabe, elle est riche aussi d’enseignements pour notre société.

Il est toujours hasardeux de qualifier d’historique un événement qui n’a pas encore reçu la patine du temps. Et plus encore lorsqu’il survient dans le tourbillon d’un processus révolutionnaire jalonné de drames et de retournements de situation. Faisons tout de même le pari que la Constitution adoptée dimanche par la Tunisie, après des mois d’âpres débats, fera date bien au-delà des frontières de ce pays. En affirmant « la liberté de conscience et de croyance », « le libre exercice du culte » et « l’égalité…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents