Les intermittents reviennent en scène

Dans le cadre des négociations en cours sur l’assurance chômage, les professionnels du spectacle défendent des pistes de réforme pour un système plus juste et moins coûteux.

Le régime de protection sociale se délite. Solidaire à l’origine, il évolue vers un système assurantiel individualisé. C’est flagrant sur le front de l’assurance maladie, où la part de prise en charge diminue au profit des complémentaires individuelles. Cela émerge sur le dossier de l’assurance chômage, où des entreprises privées entrent sur le marché (voir Politis n° 1286). Mais c’est manifeste depuis des années avec le régime d’indemnisation des intermittents du spectacle. Ces professionnels sont soumis…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.