Municipales à Paris : les centres sociaux se manifestent

Étranglés par des difficultés grandissantes, les centres sociaux parisiens s'invitent dans la campagne municipale. Ils appellent à se rassembler le 15 mars devant l'Hôtel de ville.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Les centres sociaux associatifs parisiens s'invitent dans la campagne municipale . Contraints de licencier, d'abandonner des projets en cours, et de resserrer les activités sur celles qui devraient servir de tremplin à de nouvelles, ils ont lancé, le 3 février, une mobilisation sous le titre : « Un Paris pour tous, un pari incertain »`.

Aujourd'hui, ils grimpent d'un cran en invitant à un rassemblement le 15 mars, devant l'Hôtel de Ville de Paris, à 15 heures.

Dépourvus de fonds de roulement, ils réclament notamment des financements socles qu'ils évaluent à 60 000 euros par centre.

La Fédération des centres sociaux parisiens est signataire de l’appel « Non à la disparition des associations ».

Et pour cause : les centres sociaux associatifs estiment que la subvention est le seul moyen adapté à la spécificité de leurs projets qui doivent partir des demandes et des besoins des habitants.

Illustration - Municipales à Paris : les centres sociaux se manifestent


Haut de page

Voir aussi

Articles récents