Pete Seeger : Une voix toujours juste

Pionnier du mouvement folk, Pete Seeger incarnait une Amérique qui refuse le racisme et la violence.

Le poète Carl Sandburg, précurseur du mouvement folk, avait qualifié Pete Seeger, disparu le 27 janvier, de « diapason des États-Unis ». Le diapason sert à être juste et à s’accorder. S’agissant de Pete Seeger, il peut être pris comme la métaphore qui permet de lier justesse et justice, accord musical et union dans le combat. Né en 1919 d’un père musicologue et d’une mère musicienne, Pete Seeger découvrit le banjo en 1936, apprit à en jouer et, quatre ans plus tard, commença à se produire avec Woody…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Assurance-chômage : la grande loterie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.