Dossier : PMA-GPA, nucléaire, françafrique, euro... Les débats interdits

PMA-GPA : dernière croisade des réacs

Sur la procréation assistée et les mères porteuses, le débat est monopolisé par les défenseurs d’un modèle familial unique.

Le mariage oui, la procréation non. C’est le message que semble adresser le gouvernement de François Hollande aux homosexuels. Pas question, donc, de reprendre le débat sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes. Pas question non plus d’entamer celui sur la gestation pour autrui (GPA). Ainsi en a décidé le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, le 3 février. « L’idée selon laquelle le gouvernement aurait un comportement contre les familles n’a pas de sens », a-t-il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.