Égypte : Un tribunal interdit le Hamas

Jusqu’où ira le pouvoir militaire égyptien ?

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Jusqu’où ira le pouvoir militaire égyptien ? Après avoir décrété « terroriste » le mouvement des Frères musulmans, un tribunal a interdit, mardi, le Hamas palestinien qui est au pouvoir à Gaza. L’Égypte rejoint ainsi Israël, les États-Unis et l’Union européenne. Les militaires, qui se livrent à une sanglante répression contre les islamistes depuis la destitution, le 3 juillet, du Président issu de leurs rangs Mohamed Morsi, referment ainsi un peu plus le blocus sur la population de Gaza, en proie à une grave menace sanitaire et alimentaire dans la quasi-indifférence du monde.


Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.