Greenpeace à Fessenheim

Des militants de l’ONG ont occupé la centrale.

«Merci Greenpeace ! » , a réagi EELV, le 18 mars, après qu’une soixantaine de militants de l’ONG ont occupé la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin). « En s’introduisant aussi facilement dans la centrale et en réussissant à s’installer sur le réacteur n° 1, les militants démontrent l’urgence de fermer au plus vite nos centrales les plus vieillissantes, en particulier celle de Fessenheim, la plus ancienne, située sur une zone sismique et en zone inondable. » Si ce n’était si grave, il serait piquant de mesurer…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.