Orange : « Le management accule les salariés »

Dix salariés d’Orange se sont suicidés depuis le mois de janvier. Jean-Louis Bally, de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées, dénonce les conditions de travail et les méthodes d’organisation dans l’entreprise, qui n’est pas la seule touchée.

Ingrid Merckx  • 27 mars 2014 abonné·es
Orange : « Le management accule les salariés »
© **Jean-Louis Bally** est ancien cadre chez Orange et cosecrétaire de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées.

Alerte : le 18 mars, l’Observatoire du stress et des mobilités, association créée par des syndicats de l’entreprise de téléphonie mobile en 2008, déplore le suicide de trois femmes et sept hommes depuis le mois de janvier. L’entreprise avait été entachée par une vague de suicides sans précédent entre 2007 et 2010. Son ancien PDG, Didier Lombard, est mis en examen depuis 2012 pour harcèlement moral. Stéphane Richard, son remplaçant, a initié un nouveau « contrat social » en 2010. Mais les drames se répètent. Pour

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes