Printemps électoral pour les ripoux

Racistes, homophobes, malhonnêtes… Quand ils n’ont pas été réélus haut la main, ils ont été plébiscités par les Français. A l’extrême droite, Jacques Bompard, toujours poursuivi pour « prise illégale d’intérêt », l’a emporté dès le premier tour à Orange, et Louis Aliot, auteur d’un texto traitant de « pute » une journaliste, a créé la surprise à Perpignan. _ Non loin de là , à Aix-en-Provence, l’UMP Maryse Joissains est également bien partie pour se succéder à elle-même, nonobstant sa récente garde à vue…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.