Chronique d’un naufrage

Le dernier volume du rapport 2014 du Giec décrit en creux l’incapacité à agir de la communauté internationale.

C’est le carnet de bord d’une humanité qui constaterait, de plus en plus détachée de la réalité, l’inéluctable en train d’advenir. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) vient de remettre le troisième volume de son 5e rapport (depuis 1990), consacré aux mesures d’atténuation du dérèglement climatique, après les opus traitant de la science du phénomène (septembre 2013) et des impacts (mars dernier) 1. Et sans surprise, le constat est encore plus alarmiste qu’en 2007, date…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.