Hénin-Beaumont : La LDH expulsée

Elle devra quitter son local en centre-ville.

Politis  • 10 avril 2014
Partager :

Première victime de l’arrivée du FN à la mairie d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), la section locale de la Ligue des droits de l’homme (LDH). Elle devra quitter son local en centre-ville mis à sa disposition à titre gratuit jusqu’ici par la municipalité. Le nouvel édile, Steeve Briois, a également fait savoir qu’il supprimait la petite subvention de la ville à « l’association d’extrême gauche » (sic). La LDH paye ainsi son engagement durant la campagne électorale, ayant appelé à « faire barrage au FN ». Le 3 avril, à l’issue d’une réunion au siège national du FN où Marine Le Pen avait invité les nouveaux maires du parti, plusieurs d’entre eux avaient déclaré : « Il n’y aura pas de chasse aux sorcières dans nos communes. » C’est bien parti.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don