Dossier : L'aveuglement

La RTT, c’est possible tout de suite !

Le passage aux 32 heures permettrait de diminuer rapidement le chômage. Au moins de moitié.

Vendredi 28 mars, dans la « Matinale » de France Inter, le keynésien Bernard Maris soulignait, dans son débat hebdomadaire avec son collègue néolibéral des Échos Dominique Seux, que la seule mesure contre le chômage de masse pour laquelle l’exécutif n’a pas besoin de l’assentiment de Bruxelles est la réduction du temps de travail. Même s’il n’osait l’envisager (prudemment) qu’avec une sensible diminution des salaires. On doit saluer le fait qu’un économiste considéré comme progressiste se prenne à se…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents