Le monde à l’envers

Cette fois, le défi au droit le plus élémentaire atteint des sommets.

Politis  • 17 avril 2014
Partager :

Avec Israël, nous sommes hélas habitués. Mais cette fois, le défi au droit le plus élémentaire atteint des sommets. Le gouvernement israélien vient en effet de décider de retenir les taxes douanières et la TVA prélevées sur les marchandises en provenance de Palestine. Un « acte de piraterie », pour reprendre la formule d’un responsable palestinien, qui n’est certes pas une première. Ce qui est nouveau en revanche, c’est que ce détournement est présenté comme une sanction contre l’adhésion des Palestiniens à une quinzaine de traités internationaux. Dans la logique des dirigeants israéliens, détourner les taxes d’un pays, c’est le droit, mais adhérer aux traités internationaux, c’est un délit.

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don