Le printemps grenoblois

Singularité, la capitale alpine n’a pas choisi la droite mais la liste verte-rouge-citoyenne menée par l’écologiste Éric Piolle pour donner leur congé aux socialistes.

Patrick Piro  • 3 avril 2014 abonné·es

Un verre de vin à la main, face à l’écran de télévision, Éric Piolle reste interdit devant les chiffres que France 3 vient d’afficher. Il est 21 h, en ce dimanche de 2e tour, et la tête de liste écologiste de « Grenoble, une ville pour tous » (EELV-Parti de gauche-mouvements citoyens) peine à réaliser l’ampleur de l’événement : avec 40 % des voix, l’écart creusé au premier tour avec le socialiste Jérôme Safar a triplé [^2]. Avec 27,4 %, la liste de ce dernier a stagné. La droite aussi (24 %), et le Front national a reculé (8,5 % contre 12,5 % le 23 mars). « Attention, ce ne sont encore que des estimations », avertit une voix dans la salle. Et puis l’on se rend vite à l’évidence : 13 points d’avance, c’est un gouffre. Dans l’appartement du centre-ville qui sert d’ultime QG à son équipe rapprochée, Éric Piolle

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 5 minutes

Pour aller plus loin…

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal
Analyse 21 février 2024 abonné·es

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal

En 2021, le maire PCF de Grigny, Philippe Rio, remportait le titre de meilleur maire du monde. Cette année, c’est la maire communiste de Graz – la deuxième ville d’Autriche –, Elke Kahr, qui remporte le titre. Le communisme municipal a-t-il de beaux jours devant lui ?
Par Lucas Sarafian
Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc
Analyse 19 février 2024

Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc

Marginalisé par les troupes macronistes, le mouvement mélenchoniste refuse de revoir sa stratégie de la conflictualité. Les plus unionistes des ex-alliés de la Nupes tentent de déconstruire le récit du gouvernement et de la majorité. Mais le bruit et la fureur sont toujours d’actualité.
Par Lucas Sarafian
Catherine Vautrin, ministre de la Santé et (pas vraiment) du Travail
Travail 16 février 2024

Catherine Vautrin, ministre de la Santé et (pas vraiment) du Travail

Depuis son arrivée à la tête d’un « superministère » regroupant le Travail, la Santé et les Solidarités, Catherine Vautrin ne s’est que très peu exprimée sur le sujet du travail, abandonnant des agents du ministère inquiets et laissant les politiques libérales être décidées à Matignon.
Par Pierre Jequier-Zalc
Sextape, chantage et harcèlement au Sénat : la gestion Larcher sous le feu des critiques
Sénat 13 février 2024

Sextape, chantage et harcèlement au Sénat : la gestion Larcher sous le feu des critiques

Pour la première fois, le docteur El Hassan Lmahdi, le médecin qui a révélé le scandale du Sénat qui embarrasse son président Gérard Larcher, témoigne.
Par Nils Wilcke