L’UE doit-elle craindre pour son gaz ?

La crise ukrainienne pourrait avoir des répercussions sur l’approvisionnement énergétique européen.

Le Fonds monétaire international (FMI) a tiré le signal d’alarme contre des risques de contagion de la crise ukrainienne à toute l’économie mondiale. La recrudescence des tensions en Ukraine et d’éventuelles sanctions économiques de l’UE pourraient faire déraper les marchés. Le géant russe Gazprom a annoncé l’annulation de deux ristournes sur ses livraisons gazières, augmentant le prix de la ressource de 80 %. Passant de 268 à 485 dollars, les 1 000 m3 de gaz ont atteint l’un des prix les plus élevés…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.