Nucléaire : Série d’incidents techniques à Fessenheim

les militants pour la fermeture de Fessenheim ont dénoncé un « acharnement sur ces vieilles chaudières atomiques à bout de souffle et de plus en plus dangereuses ».

Politis  • 24 avril 2014
Partager :

L’arrêt du second réacteur nucléaire de Fessenheim, vendredi 18 avril, n’est en rien lié à l’âge avancé de la centrale, la plus ancienne du parc nucléaire français, a assuré, dès le lendemain, un porte-parole d’EDF. Si ce second réacteur a été remis en service au bout de deux jours, le premier est toujours en panne, arrêté depuis le 9 avril en raison d’une fuite détectée dans sa tuyauterie d’alimentation en eau. De leur côté, les militants pour la fermeture de Fessenheim ont dénoncé dans un communiqué un « acharnement sur ces vieilles chaudières atomiques à bout de souffle et de plus en plus dangereuses ».

Écologie
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…