Une fiscalité plus juste s’impose

L’économiste Philippe Légé présente les réformes fiscales prioritaires que le nouveau gouvernement pourrait mettre en place rapidement.

Thierry Brun  • 3 avril 2014 abonné·es

Les mesures fiscales proposées par Philippe Légé, membre des Économistes atterrés, contribueraient à alléger l’imposition des ménages, en particulier les plus modestes.

Revoir les engagements européens

Quelle serait la première mesure fiscale à mettre en place ? L’économiste Philippe Légé répond sans hésiter que la priorité serait de revoir les engagements pris au niveau européen, « qui exercent une forte contrainte sur les choix politiques en matière de fiscalité ». Il rappelle que, dans son programme présidentiel, François Hollande avait promis de renégocier le traité budgétaire européen (TSCG). « Il faut mettre en cause les engagements sur la trajectoire du déficit français. Il faut donc revoir

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
L'aveuglement
Temps de lecture : 4 minutes