« Une perte de qualité et de crédibilité » 

Une tribune déjà signée par quelque 10 000 enseignants-chercheurs tente d’attirer l’attention du gouvernement sur la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les universitaires, qui les empêche de mener à bien leurs missions de service public.

Cinq ans après le mouvement des enseignants-chercheurs, et alors qu’un certain nombre d’universités sont au bord de la faillite, une tribune publiée début avril sur le site change.org 1 réclame un changement urgent de politique en matière d’enseignement supérieur et de recherche (ESR). Plus de 10 000 universitaires de toutes disciplines, dont Alain Trautmann ou Thomas Piketty, se sont reconnus dans ce texte et se sont rassemblés de manière spontanée, en dehors des réseaux politiques et syndicaux. Les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents