Vent contre Valls

Dernière recommandation à l’Intérieur : Manuel Valls a envoyé aux préfets sa circulaire 2014 contre l’immigration irrégulière.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Dernière recommandation à l’Intérieur : le 14 mars, Manuel Valls a envoyé aux préfets sa circulaire 2014 contre l’immigration irrégulière. Ce texte, que le nouveau Premier ministre pourra faire appliquer à la lettre, les encourage « à user de tous les moyens de coercition avec le concours de la police », alertent une trentaine d’associations dont le Gisti, la Cimade, la LDH et le Comede. Elles citent : « Contrôles d’identité ciblés, interpellations des personnes à leur domicile ou dans les foyers où elles sont hébergées, enfermements en rétention, assignations à résidence avec obligation de pointage, retours “volontaires” fortement incités, placements en garde à vue, condamnations pénales des récalcitrants. » Tous les étrangers sont visés mais surtout les demandeurs d’asile. L’Ofpra est sommée de communiquer ses données. Les expulsions se feront vers les pays d’origine plutôt que vers un autre État Schengen. Manuel Valls, qui voulait « rompre avec la politique du chiffre », poursuit la politique d’immigration d’avant 2012.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents