Christian Picquet : Une majorité rose-vert-rouge est devenue possible !

Les contours d’un véritable pacte anti-austérité commencent à émerger, émanant de toutes les sensibilités de la gauche. Tribune.

L’abstention de 41 députés socialistes, le 29 avril, sur le « programme de stabilité » dont Manuel Valls demandait l’approbation à la représentation nationale, vient de nous faire entrer dans un nouveau moment politique. Un moment aux enjeux cruciaux. Jusqu’alors, de « choc de compétitivité » en « pacte de responsabilité », d’amputations à la hache de la dépense publique en soumission à la sacro-sainte orthodoxie budgétaire chère à madame Merkel et aux bonzes de la Commission européenne, le président de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents