Confusion

Il y a du péril à suggérer que le gars Kerviel est un lointain jumeau de M. Dreyfus.

Je ne suis pas du tout venu te distribuer une leçon d’histoire, mais je voudrais quand même te rappeler, à toutes fins utiles, que l’innocence du capitaine Dreyfus – Alfred de son prénom – a été jadis, et au terme de l’épouvantable affaire qui pour l’éternité porte son nom, tout à plein démontrée. Grâce aux exposés et travaux de M. Zola, Émile, et de quelques historiens, nous savons que M. Dreyfus fut la victime, dans son époque, d’un certain nombre de préjugés singulièrement effroyables (dont certains, je…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents