ESS : Une loi de faible envergure

Adopté à l’Assemblée nationale, le texte sur l’économie sociale et solidaire est présenté comme une innovation. Il ne fait pourtant pas l’unanimité.

Thierry Brun  • 22 mai 2014 abonné·es
ESS : Une loi de faible envergure
© Photo : AFP PHOTO / JEFF PACHOUD

Valérie Fourneyron, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale et solidaire emploie les grands mots : le projet de loi sur l’économie sociale et solidaire (ESS) adopté le 20 mai à l’Assemblée nationale est « l’une des grandes lois économiques de ce quinquennat, c’est une nouvelle donne pour la France, c’est une révolution ! »  [^2] Pourtant, le texte préparé par Benoît Hamon, alors ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire du gouvernement Ayrault avant de devenir ministre de l’Éducation dans le gouvernement Valls, ne suscite pas

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Économie
Temps de lecture : 3 minutes