« Happy » en Iran (À flux détendu)

En Iran, il est rigoureusement interdit de se déhancher dans les rues sur une musique anglo-saxonne. C’est pourtant ce qu’ont fait, au nez et à la barbe des autorités, ces garçons et ces filles de Téhéran.

Christophe Kantcheff  • 15 mai 2014 abonné·es

Au moment où s’ouvre le Festival de Cannes, ce n’est pas de cinéma dont je veux parler ici – il en est par ailleurs beaucoup question dans ces pages, et

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes