Le combat des malades de la terre

L’exposition aux pesticides a pu provoquer de nombreux cas de maladies chroniques chez les agriculteurs. Après des décennies d’omertà, les victimes commencent à obtenir réparation auprès des tribunaux.

Patrick Piro  • 15 mai 2014 abonné·es

Elle s’est accrochée pendant sept ans avant d’obtenir justice. Victime d’une intoxication grave aux pesticides, Sylvie a attendu le 10 avril dernier pour voir le domaine Château Monestier-La Tour, exploitant viticole en Dordogne, condamné pour faute inexcusable. En 2007, elle avait été envoyée par cet ex-employeur sur une parcelle qui venait d’être traitée. Malaises, maux de tête, fatigue : la Mutualité sociale agricole (MSA) reconnaît l’accident du travail et lui accorde une rente mensuelle d’invalidité d’environ 100 euros. Soutenue par

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes