Le nouveau combat des réfugiés syriens

À Saint-Ouen (93), des familles en attente d’un statut de réfugié sont confrontées à l’administration française.

Clémence Duneau  • 1 mai 2014 abonné·es

Depuis plusieurs semaines, des dizaines de familles syriennes se réunissaient chaque jour dans le parc municipal Édouard-Vaillant, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Le 22 avril, les portes ont été cadenassées sur ordre du maire, et désormais les familles se rassemblent sur le parking devant le jardin. Certains sont originaires d’Idlib,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes