Dossier : Pauvre culture !

Les dossiers qui piétinent

L’éducation artistique, les droits d’auteur à l’ère du numérique, le régime d’assurance chômage des intermittents… La volonté de la ministre ne suffit pas.

Ce sont trois questions parmi les plus importantes, si l’on en croit la ministre de la Culture elle-même. Aurélie Filippetti a cumulé les effets d’annonce sur Hadopi, sur la taxation des « grands acteurs de l’Internet » ou sur l’éducation artistique. Et n’a cessé de se déclarer aux côtés des intermittents contre le Medef. Le ministère de la Culture ou celui de la parole ? Les intermittents Le 22 mars, un accord régissant l’assurance chômage des intermittents a été signé à l’Unedic par le Medef, la CGPME,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.