Téléphonie : « Le gouvernement a le devoir d’agir »

Une récente étude confirme le lien entre portable et cancer du cerveau.

Une étude réalisée par une équipe française de l’Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement (Isped) à Bordeaux démontre le risque accru de tumeur cérébrale pour les utilisateurs intensifs de téléphone portable. Stéphen Kerckhove, délégué général de l’association Agir pour l’environnement, dit ne pas être surpris et déplore l’absence de réaction du ministère de la Santé. Ce n’est pas la première étude qui conclut au danger de l’utilisation du téléphone portable. Qu’apporte celle-ci de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents