Total, pleins gaz en Patagonie

Alors que l’exploration du gaz de schiste est toujours interdite dans l’Hexagone, le pétrolier français est en première ligne du rush sur l’hydrocarbure en Argentine, en dépit des impacts environnementaux et sociaux.

Christophe de Margerie confiait l’an dernier ne guère croire à l’avenir du gaz de schiste en France. Manière pateline pour le PDG de Total de prendre acte sans frais de l’interdiction d’y utiliser la fracturation hydraulique, unique technique d’exploitation disponible, très néfaste pour l’environnement. Car ailleurs dans le monde, le pétrolier français montre d’importantes ambitions dans les hydrocarbures non conventionnels. L’Argentine est l’un de ces nouveaux eldorados où se ruent les « majors » des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents