Ukraine : L’autre élection du 25 mai

Les Ukrainiens seront invités dimanche à un scrutin autrement plus périlleux pour élire un président.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


En même temps que nos élections européennes, les Ukrainiens seront invités dimanche à un scrutin autrement plus périlleux pour élire un président. Si l’ouest et le centre du pays voteront, il est peu probable que les miliciens pro-russes qui contrôlent les régions de Lougansk et de Donetsk permettent à l’élection de se dérouler. Lundi, Vladimir Poutine a annoncé qu’il retirait ses troupes de la frontière ukrainienne, mais il a exigé le retrait des forces ukrainiennes qui tentent sporadiquement de reprendre les bâtiments officiels. Leur retrait entérinerait une partition de fait. Dans ce climat tendu, dimanche sera une journée à haut risque.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents