Un accord transatlantique peut en cacher un autre

Un traité commercial entre l’Union européenne et le Canada est, très discrètement, en voie de conclusion. Il préfigure le futur partenariat transatlantique avec les États-Unis.

Thierry Brun  • 15 mai 2014 abonné·es
Un accord transatlantique peut en cacher un autre

Karel De Gucht, commissaire européen chargé du Commerce, se montre discret sur un dossier dont il peut pourtant se féliciter. Il est en effet le négociateur en chef de l’Accord économique et commercial global (AECG, Ceta en anglais) entre l’Union européenne et le Canada, sur le point d’être finalisé. Le 8 mai, lors du Conseil européen des affaires étrangères, il ne restait plus qu’à régler les « questions techniques qui subsistent », à la suite de l’accord « politique » validé en octobre 2013 par

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes