Commerce : Le chantage d’Amazon

le groupe américain fait pression sur des éditeurs pour obtenir d’eux de meilleures marges.

Politis  • 5 juin 2014
Partager :

Dénoncées par la presse outre-atlantique et les professionnels allemands, les pratiques commerciales d’Amazon s’apparentent à du chantage. C’est ainsi que le groupe américain fait pression sur des éditeurs européens, en allongeant les délais de livraison de leurs livres ou en empêchant les précommandes, pour obtenir d’eux de meilleures marges. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a publié le 28 mai un communiqué pour dénoncer ces manières qui « sont une nouvelle illustration du risque que représente la recherche de position dominante d’Amazon dans tous les pays, au prix de pratiques commerciales agressives et destructrices de valeur pour toute la chaîne du livre ». Et la ministre d’ajouter qu’elle souhaite « que la Commission européenne puisse exercer toute sa vigilance pour prévenir des situations d’abus de position dominante si celles-ci étaient attestées en Europe ». Cela fera-t-il reculer Amazon ?

Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don