Smartphone: une nouvelle application pour espionner clients et passants

Claude-Marie Vadrot  • 19 juin 2014
Partager :

Tous les heureux (vraiment heureux) possesseurs de smartphone, les portables réputés intelligents, vont pouvoir s’offrir une nouvelle façon d’être épiés puis fliqués grâce à une nouvelle application qui nous est présentée comme un progrès de civilisation. Il s’agit d’une application baptisée step-in (en français « entrer dedans »). Cette idée géniale permet depuis quelques mois à de nombreuses chaines de fringues, d’informatique, d’art de vivre, de bricolage ou d’ameublement, d’attribuer des points à tous les naïfs qui mettront les pieds dans ces boutiques. Points qu’ils pourront faire déduire de qu’ils achèteront ce jour là ou plus tard. Le système fonctionne même si le possesseur du téléphone, décidément très intelligent, ne fait que stationner une seconde devant la vitrine puisque le système, fonctionnant avec un petit réseau d’ultrasons, possède une portée de quelques mètres hors du magasin, à travers les vitrines, c’est-à-dire dans l’espace public.

Mais où est donc le problème ? Tout simplement, au passage, le dispositif ramasse toutes les données personnelles contenues dans le téléphone intelligent. Petit « détail » qui n’est évidemment pas expliqué au gogo qui télécharge cette application évidemment gratuite. Le magasin ou la chaine se constitue ainsi (également gratuitement) un énorme fichier de clients qu’ils peuvent relancer et importuner sans demander la moindre autorisation. Sans oublier évidemment, qu’il peut revendre ces données…

Nous vivons décidément une époque formidable. D’autant plus que les téléphones intelligents possèdent bien d’autres moyens de nous suivre et de nous ficher contre notre volonté. Le remède ? Avoir un simple téléphone « idiot » qui sert uniquement, est-ce bête, à téléphoner…

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don