Transition énergétique : Royal impose sa méthode

La ministre de l’Écologie est parvenue à une conciliation qui ne dresse pas
les écologistes contre le gouvernement, avec un projet de loi qui désamorce temporairement la question nucléaire.

Par ses compromis, le projet de loi sur la transition énergétique, présenté mercredi 18 juin au Conseil des ministres, confirme Ségolène Royal dans son rang de poids lourd du gouvernement, et au service de la méthode Hollande. Les écologistes, dont l’appui de plus en plus chancelant lui sera nécessaire, ne sont pas mécontents, et la ministre contribue à faire en partie contrepoids aux ambitions d’un Arnaud Montebourg pro-nucléaire et bête noire d’EELV. Les écologistes avaient fixé la jauge sur deux points…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.