Calais, soutien aux migrants

Samedi 12 juillet, près de quatre cents personnes ont de nouveau manifesté dans le centre-ville de Calais.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Samedi 12 juillet, près de quatre cents personnes ont de nouveau manifesté dans le centre-ville de Calais pour apporter leur soutien aux migrants. Pour Séverine Mayer, porte-parole du collectif Calais ouverture et humanité, il s’agit de dénoncer « la situation vécue par les migrants, les expulsions, les violences policières, les pressions à la fois sur les migrants et les bénévoles ». L’avant-veille, la mairie (UMP) avait pris un arrêté « anti-bivouac et anti-regroupement » dans le centre-ville et dans la zone portuaire, visant évidemment les populations campant sur les lieux avant de tenter de passer en Angleterre. Entre janvier et mai, ce sont quelque 3 000 clandestins qui ont été interceptés (dix fois plus qu’en 2013 à la même période).


Haut de page

Voir aussi

Articles récents