Calais, soutien aux migrants

Samedi 12 juillet, près de quatre cents personnes ont de nouveau manifesté dans le centre-ville de Calais.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Samedi 12 juillet, près de quatre cents personnes ont de nouveau manifesté dans le centre-ville de Calais pour apporter leur soutien aux migrants. Pour Séverine Mayer, porte-parole du collectif Calais ouverture et humanité, il s’agit de dénoncer « la situation vécue par les migrants, les expulsions, les violences policières, les pressions à la fois sur les migrants et les bénévoles ». L’avant-veille, la mairie (UMP) avait pris un arrêté « anti-bivouac et anti-regroupement » dans le centre-ville et dans la zone portuaire, visant évidemment les populations campant sur les lieux avant de tenter de passer en Angleterre. Entre janvier et mai, ce sont quelque 3 000 clandestins qui ont été interceptés (dix fois plus qu’en 2013 à la même période).


Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.